©Sileks

[Haute-Garonne - Occitanie]

Greffé à une armoire de bureau qu’il pousse tel un Sisyphe moderne, un homme en errance s’enfonce dans les abysses des villes. Acide, il pose un ultime et lucide regard sur la tournure du monde.

Un acteur et un musicien donnent à entendre une interprétation modernisée des  Soliloques du pauvre  de Jehan Rictus, poète social du XIX°siècle.

C’est la rencontre entre une langue épique au phrasé singulier et l’ère contemporaine, où l’on s’aperçoit que le vent des inégalités qui soufflait depuis longtemps dans les moustaches de Félix Faure continue, inlassable, de faire claquer les volets de la France.

www.garniouze-inc.blogspot.com

Mise en scène et jeu : Garniouze, d’après Soliloques du pauvre de Jehan Rictus

Création sonore et mise au diapason live : François Boutibou