La scénographie

La scénographie de la 21ème édition vient s’ancrer dans le travail de Laurence Soulard – Les Belles de l’Art (scénographe des Transes Cévenoles 2016 et 2017) tout en l’emmenant sur un autre chemin.

Je souhaitais me rappeler l’image que j’avais du festival quand j’étais petite, toute les lumières, les formes démesurées qui se mouvaient et se mélangeaient, les couleurs intenses, une guinguette géante à ciel ouvert sous les étoiles.
Les motifs qui en découlent viennent d’une accumulation d’images, de fête et de danse autour de grands feux de joie et de mains qui s’agitent sous les stroboscopes.
En proposant des ateliers participatifs ouverts à toutes et tous, en associant les élèves de Sumène à la construction de cette scénographie, c’est tout le village qui prend part à la construction de l’identité visuelle des Transes Cévenoles, comme une grande fête où les invités aident à la décoration.
Léna Gayaud – scénographe